reseaux-instagram reseaux-youtube reseaux-twitter reseaux-pinterest

ANECDOTES DU PARIS INSOLITE

Les meilleurs secrets & curiosités de Paris

retour aux
anecdotes

La faïencerie Boulenger - Le manoir de Paris

Pour quitter le mode zoom, cliquez sur "ECHAP" ou "ESC"

Le manoir de Paris

L'extraordinaire immeuble de faïence

Dans les années 1830, les producteurs de porcelaine ouvrent progressivement des boutiques à Paris dans la petite rue de Paradis, juste à côté de la Gare de l'Est. Cet emplacement est idéal pour acheminer les produits venus des départements de l'Est où se trouvent les grandes usines de faïence, fabriquée avec de l'argile que l'on cuit puis que l'on recouvre d'émail ou de vernis. Vers 1860, la maison française la plus réputée est celle de Choisy-le-roi, car ses ateliers arrivent à produire des faïences fines à décor imprimé, imitant parfaitement les subtiles porcelaines de Chine.

Menée avec brio par son directeur Hippolyte Boulenger, la faïencerie prend un essor considérable et est même choisie par la Compagnie du Chemin de fer Métropolitain de Paris (devenue R.A.T.P) pour la fabrication de petits carreaux blancs et biseautés, destinés à orner les murs des stations du métro parisien. L'entreprise est alors renommée Henri Boulenger et Compagnie et se fait bâtir un nouveau siège social en face des prestigieuses boutiques de la maison Baccarat et de la Cristallerie de Saint Louis. Avec son étonnante façade d’inspiration Renaissance, l'immeuble sert de dépôt et surtout d'extraordinaire vitrine commerciale pour faire connaitre la marque et les produits auprès du grand public.

Au-dessus de l'entrée, la ville d'origine de la faïencerie est inscrite en caractères jaunes tandis que les initiales de la société, H.B.C., sont gravées en superposition dans un médaillon de pierre. On remarque aussi au sommet du chapiteau, un imposant vase décoré de drapés de porcelaine et d'une tête qui représenterait l'épouse de Napoléon III, l'impératrice Eugénie. Entre les deux colonnes corinthiennes, un immense porche vitré est souligné par une frise bleue agrémentée de lys d'or, ravivant la couleur rouge des boiseries et les appliques ornées de motifs végétaux colorés. Mais les éléments les plus insolites sont les deux têtes sculptées en haut de la façade, montrant à droite Henri Boulanger et à gauche son frère, tous deux coiffés d'un chapeau typique des commerçants de l'époque et semblant scruter du regard les visiteurs qui pénètrent dans leur palais de faïence.

Inscrit au titre des monuments historiques, le bâtiment devient  musée de l'Affiche en 1978, puis musée de la Publicité en 1982. Il héberge aujourd'hui le "Manoir de Paris", une maison hantée de 1500 m² ou l'on se fait surprendre par des comédiens déguisés en personnages sanguinaires. Si vous décidez de vivre cette expérience a sensations fortes, ne manquez pas d'observer les décorations en carrelage à droite de l'entrée et sur les parois du hall, représentant de superbes scènes de la Belle Époque !

Photo : La façade du Manoir de Paris


Carte et infos

ping-rond-mobile

Tags : faience, faïencerie, manoir, horreur, porcelaine

Veuillez vous connecter

18 rue de Paradis, 75010 Paris

Vue carte

Vue satellite

Gérez vos favoris et accédez gratuitement à toutes les fonctions du site !

En créant votre compte, vous pourrez aussi accéder à l’ensemble des photos et articles, sans aucune limitation.

Veuillez vous connecter

Déjà membre ? connectez-vous ici