reseaux-instagram reseaux-youtube reseaux-twitter reseaux-pinterest

LE PARIS D'AVANT

Photos insolites du vieux Paris disparu

retour aux
photos

Le café des bougnats de Belleville

Café "Ma Campagne", à l'angle de la rue des Cendriers et de la rue des Amandiers

La grande crise agricole des années 1850 provoque une importante migration de la population rurale d’Auvergne à Paris. Arrivées sur place, les familles sont au plus bas dans l'échelle sociale et les auvergnats sont forcés d’exercer les métiers les plus difficiles : porteurs d'eau, chaudronniers, ferrailleurs… Ceux que l’on nomme alors “Les Gagne-Petit” vont durant plusieurs générations, travailler comme des forcenés jusqu’à ce que leurs économies leur permettent d’ouvrir des commerces, des brasseries et des bars, tels que le café “Ma Campagne” que vous pouvez voir sur la photo. Véritables lieux de rencontre populaire, ces débits de boisson font souvent aussi office d’épicerie de quartier avec un stock de bois et de charbon. Avant l’apparition des foyers équipés de gaz et l’électricité, cela était bien utile pour faire chauffer les poêles des Parisiens durant les hivers les plus rudes !

Willy Ronis

Voir sur la carte

Partager

Facebook

Twitter

Email

WhatsApp

Veuillez vous connecter

Gérez vos favoris et accédez gratuitement à toutes les fonctions du site !

En créant votre compte, vous pourrez aussi accéder à l’ensemble des photos et articles, sans aucune limitation.

Veuillez vous connecter

Déjà membre ? connectez-vous ici