reseaux-instagram reseaux-youtube reseaux-twitter reseaux-pinterest

LE MAG’ DU PARIS SECRET

Les plus belles histoires insolites de Paris

retour aux
articles

52311559e69921ee7501c4151da06d7f.jpeg

Deux taureaux déguisés

Voir la Carte et les infos

ping-rond-mobile

Ajouter aux favoris

Partager sur

Si vous avez l’occasion de flâner dans le quatrième arrondissement, dans le quartier du Marais, du côté de la rue des Blancs Manteaux qui se situe à proximité de l’Hôtel de Ville de Paris, et de la fameuse Tour Saint Jacques, ne manquez pas de vous arrêter au1bis de la rue des Hospitalières-Saint-Gervais. Oui, c’est une école, mais cela n’a pas toujours été. Oui, ce sont bien deux têtes de taureaux qui ornent la façade. Et oui, ces taureaux évoquent l’Orient avec leurs décorations, l’Assyrie plus exactement… 

Aujourd’hui une école, mais autrefois le marché des Blancs Manteaux, construit dans les années 1810 – 1820 sur ordre de Napoléon 1er. Enfin, plus précisément il s’agit ici d’une halle du marché,  séparée pour des raisons d’hygiène, car on y vendait la viande. Cette halle sera inaugurée le 5 juin 1823. On comprend un peu mieux la présence de ces têtes de taureaux. Elles sont  l’œuvre de Edme Gaulle, formé à l’école de Dijon, plus connu pour avoir fait partie des trente sculpteurs chargés d'exécuter la décoration de la colonne de la Grande Armée sur la place Vendôme. 

Un mot sur le style particulier de ces taureaux qui ne sont que des hypothèses, diverses recherches n’ayant pas donné grand-chose pour le moment… Le style oriental peut s’interpréter selon deux pistes possibles que nous vous proposons. La première est qu’en ce début du 19ème siècle la mode est à l’Egypte, à la suite des campagnes de 1798 à 1801 menées par Napoléon. Edme Gaulle a pu céder lui aussi à ces sirènes des canons artistiques alors en vogue. La deuxième piste qui pourrait mériter des investigations serait que Edme Gaulle aurait profité de l’occasion pour, sous couvert d’orientalisme égyptien, faire un clin d’œil à Mithra, ancienne école de Mystères de l’époque romaine qui trouvait sa source en Perse et où le Taureau jouait un rôle essentiel. Avis aux chercheurs et aux spécialistes… 

Toujours est-il que ces sculptures sont magnifiques et qu’il est bienheureux que ces deux taureaux servent désormais de protecteurs à une école !

Jean-Baptiste Plantin

Voir la Carte et les infos

ping-rond-mobile

Ajouter aux favoris

Partager sur

Veuillez vous connecter

1 rue des Hospitalières-Saint-Gervais, 75004 Paris

Vue carte

Vue satellite

HISTOIRES DU PARIS
INSOLITE & SECRET

à découvrir

Gérez vos favoris et accédez gratuitement à toutes les fonctions du site !

En créant votre compte, vous pourrez aussi accéder à l’ensemble des photos et articles, sans aucune limitation.

Veuillez vous connecter

Déjà membre ? connectez-vous ici